nom d’un bougnat!

mardi oct. 18, 2011

Alors que je glandais tranquillement ce matin (même pas vrai, j’étais en train de regarder un drolatique épisode de South Park intitulé Crème fraîche, que je vous recommande au passage chaudement), une ch’tite news est littéralement venue me couper l’appétit. Via Paris by Mouth, qui reprend cette info fracassante déjà parue sur Not drinking poison in Paris, j’apprends donc la fermeture prochaine du Petit Vendôme.

Non! Si. Nooon?!?! Ssi.

En décembre, les amis, c’en sera fini des sandwiches déments délivrés après 47 minutes de poireautage face au zinc. Plus de jambon de pays dans la baguette tiède de chez Julien, juste en face, plus de fromages qui puent, plus de saint-pourçain, nom d’un chien. Fini, nada, circulez, y’a plus rien à boire!

Bon, en fait, c’est moins grave que ça mais quand même. L’équipe en place depuis la naissance de De Gaulle est tout simplement contrainte de déménager (vers le VIIIe arrondissement, apparemment) parce qu’elle n’est pas propriétaire des murs. Dommage, parce qu’à la place de cette pure carte postale, cette vraie tronche de vie, on aura certainement droit à l’avenir à un rade aseptisé et chiant comme le quartier en compte déjà tant.

Vous savez donc ce qui vous reste à faire dans les deux mois et demi qui restent. L’adresse, pour ceux qui n’en auraient jamais entendu parler, du Petit Vendôme: 8 rue des Capucines, dans le IIe arrondissement de Paris, capitale de la France.

(Au fait, m’sieu l’président: vous ne voudriez pas passer un coup de fil à vos amis de l’Unesco? Mmh?)

1 commentaire »

Après le classement aux monuments historiques, faut inventer le classement d’urgence aux monuments gastronomiques !

octobre 21st, 2011 | %H:%M
Laissez une réponse

Commentaire :