Cuit-Cuit » Blog Archive » frenchie puissance deux

frenchie puissance deux

mardi mars 15, 2011

Si tout va bien, ça ouvrira en avril. Un bar à vins de… combien? Disons 10 mètres-carrés à tout casser. Juste en face du Frenchie. Quand on sait que Grégory Marchand a maintenant une vraie sommelière (une Canadienne fantastique), on ne peut que trépigner d’impatience.

P.S.: Dès que Bénédict et moi trouvons deux minutes, on vous raconte notre dîner chez Frenchie (mais oui, on a réussi à y entrer!): menu à 38€, fabuleux de bout en bout, du maquereau fumé sur une mousseline d’oignon à la salade tiède de légumes et épeautre au lard de Colonnata, en passant par le merlu aux noix sur une purée de riz venere, l’immense et surconfit agneau au chutney de menthe, le foie gras au torchon et coulis d’agrumes et la mousse vanillée sur un shortbread avec noisettes et zestes de citron jaune. (Et des vins, donc, à devenir zinzin: muscat australien de chez Grant Burge, lessona italien en 2006 de chez Sperino, cidre de glace, Lassaigne ou Bordelet pour les bubulles, Plageolles pour le mauzac roux, au secours, n’en jetez plus.) Je ne dis pas souvent ça, mais Marchand est grand.

Pour mémoire, Frenchie, c’est 5 rue du Nil, dans le IIe à Paris, le téléphone (quand ils veulent bien répondre) le 01 40 39 96 19 et c’est désormais ouvert au dîner seulement du lundi au vendredi.

Laissez une réponse

Commentaire :