en bas à gauche, toute!

mercredi déc. 29, 2010

La dernière fois que je suis allé chez Afaria, dans le quinzième arrondissement de Paris, capitale de la France, j’ai pris juste une entrée et une demi-flotte, non, pas ça, une cuite, attendez voir ça va me revenir, une claque?, pour sûr.

Je n’y étais pas retourné depuis un bail et j’ai eu le sentiment que la cuisine de Julien Duboué (cet acceng, cong!) avait vraiment changé depuis l’ouverture en… j’ai la flemme de chercher, disons trois ans, facile.

Si l’esprit des assiettes est resté très néo-basque, il y a désormais chez lui une vraie petite patte qui s’affirme, avec à la fois plus de finesse et une « brut-ité » quelquefois revendiquée — ci-dessous, la parillada de coquillages assaisonnés d’une vinaigrette chorizo-citron confit (une image tellement trafiquée pour tenter de la déflouifier qu’on dirait presque un tableau hyper-réaliste payé 32€, place du Tertre).

Tout ça pour dire qu’il m’avait à l’époque parlé d’un sien projet: une deuxième enseigne, encore plus tapas/hors d’œuvre, encore plus caliente, encore plus jambonnée. La voilà, elle arrive: ce sera mi-janvier, dans le cinquième, rue Monge. Et ça s’appellera tout bêtement « Dans les Landes ».

Impression moules couchantes, Afaria, Paris, 24 septembre 2010, 13h40.

IMG_1236

9 commentaires »
pascaline:

bonjour, et bonnes fêtes. Ma question n’a rien à voir avec le schmilblick mais bon: connaissez-vous un endroit sur Paris où acheter du bon jambon Pata Negra ,car l’apero jambon cru champagne moi çà me tenterait bien!

décembre 29th, 2010 | %H:%M
Sébastien:

Pascaline, avant toute chose, n’oubliez pas que sous nos latitudes, ce genre de produit vaut un bras — si vous avez des connections en Espagne, c’est le moment de les activer. Pour ce qui me concerne, je vais toujours au plus simple (et au plus cher, quitte à me répéter): Bellota-Bellota, qui est une marque de comptoirs/épiceries de très, très haut vol (sans jeu de mots). Mais en matière de jambons espagnols, il y a moyen de se faire plaisir sans nécessairement trucider son porte-monnaie: promenez-vous deux minutes sur le web, et vous verrez qu’il y a des tas de variétés délicieuses et nettement plus abordables qui vous sont proposées.
Je serais vous, je me plongerais quand même deux minutes dans la jungle des appellations, parce que si ma mémoire est bonne, « pata negra » n’est qu’un terme générique, les deux grandes familles étant le serrano et l’iberico — et c’est ce dernier qui est élaboré à partir de porcs noirs. Une chose est sûre, avec le champagne, c’est à tomber. Et bonnes fêtes à vous zaussi!

décembre 29th, 2010 | %H:%M
pascaline:

olé!! merci le site bellota-bellota est fantastique ou bien je m’en vais faire un tour à Barcelona

décembre 29th, 2010 | %H:%M
Verjus Bruno:

Dis moi y a un autre bug … les post de Ben n’apparaissent pas non plus … hi hi

décembre 29th, 2010 | %H:%M
Verjus Bruno:

Pour vous former le goût, allez vite déguster le jamon de Salamanque des Deux Amis à Paris rue Oberkampf

décembre 29th, 2010 | %H:%M
Sébastien:

Un seul Ben vous manque et tout est dépeuplé!…

décembre 29th, 2010 | %H:%M
Sébastien:

Chouette troquet, en effet, dont il faut rappeler que Bruno, ma pomme et quelques autres disent du bien de façon totalement désintéressée.

décembre 29th, 2010 | %H:%M
pascaline:

En effet oui j’en ai entendu parler,il est vrai que le nom de ce Bistrot circule beaucoup sur la blogosphère en ce moment.Se former au gout est important:oui
pour « comprendre » ce que l’on mange.

décembre 31st, 2010 | %H:%M
Amandine:

D’ailleurs vous aviez fait une belle vidéo où vous dégustiez un pata negra avec amandes torréfiées. C’est agréable de pouvoir aller au dessus du simple plaisir gustatif pour tendre vers le sensuel. Le jambon-gloss fallait y penser !

Il est un peu tôt, mais Bon Réveillon à vous tous !

décembre 31st, 2010 | %H:%M
Laissez une réponse

Commentaire :