Cuit-Cuit » Blog Archive » sur le front de l’Indication

sur le front de l’Indication

mercredi déc. 15, 2010

Il m’arrive de lire de ces trucs, moi… Même la newsletter d’Euro-Toques, dis donc. Et bien m’en a pris, puisque j’y apprends que le kiwi de l’Adour va décrocher une Indication géographique protégée en février prochain. En fait, c’est pas tout à fait ça. Renseignement pris du côté de Mont-de-Marsan, on me dit que l’IGP a déjà été attribuée l’an dernier, mais que c’est maintenant, là, tout de suite, que le consommateur va pouvoir découvrir ses kiwis favoris recouverts du petit autocollant avec le logo officiel. Le kiwi de l’Adour, c’est 380 producteurs et grosso modo 20000 tonnes de production annuelle. Les fruits sont récoltés très tard (novembre) et donc gavés de sucre. Logiquement, vous devriez pouvoir les trouver sur les étals jusqu’en avril.

Sinon, quoi de neuf sur le front de l’IGP? Pour la saucisse de Montbéliard, ça ne saurait tarder, d’après ce que j’ai entendu tout récemment. Quant il l’agneau du Périgord, ayé, il vient tout juste de la décrocher.

Je ne sais pas pourquoi, mais je suis plutôt content pour tous ces gens-là.

Oh, à propos de kiwis et avant que j’oublie: j’ai mis la main il y a quelques jours sur un produit que je ne connaissais absolument pas, le très kawaï kiwai, nettement plus connu (tu parles!) sous le nom de kiwi de Sibérie. C’est tout petit, assez rustique, pas du tout velu comme l’est le kiwi, et comme je ne savais pas quoi en faire, je les ai gobés tels quels en faisant la popote. Marrant. Apparemment, mieux vaut connaître un bon maraîcher bio (ou un vrai jardinier) pour s’en procurer, parce que ça ne court pas les rues, ce truc. A bon entendeur…

Laissez une réponse

Commentaire :