gastronomique et peut-être gothique

mercredi déc. 15, 2010

Parfois, je me sens vieux, mais viiiieux, vous n’imaginez même pas…

Ou alors je suis tout simplement largué.

Je ne sais pas du tout quoi penser de ce qui vient de m’être envoyé en plein déjeuner (thanks Meg!).

Avant de poursuivre, je vous suggère de mettre Devil’s Food d’Alice Cooper à fond. Et de planquer la marmaille, on joue pas à Halloweeen, là.

Donc… J’y vais.

Une pâtisserie « glam rock » (je cite) nommée Horror Picture Tea est inaugurée ce mercredi 15 décembre au soir, rue Saint-Honoré, dans le 1er arrondissement de Paris, la capitale de la France. On nous promet quelque chose à mi-chemin du salon de thé et du salon (hem, hem, je toussote, je m’éclaircis la voix, voilà-voilà…) de tatouage. Le public? « Un mix d’une cible jeune et décalée exaspérée par l’ambiance d’un Ladurée », clament les puissances invitantes à qui, sur le coup de Ladurée, on ne peut quand même pas donner tort.

A bien y réfléchir, je me demande si je ne vais pas aller me faire tatouer dès ce soir un macaron à la rose sur le pectoral gauche, et une truffe blanche sur le biceps droit.

Qui a dit qu’on s’ennuyait à Paris, déjà?

1 commentaire »
Amandine:

Ahem … Etrange mix entre gastronomie et tatouage, un peu sceptique mais après tout pourquoi pas.
Ce qui m’intrigue le plus sont les pâtisseries. Classiques ? Innovantes? A l’image de l’ambiance générale ?

décembre 16th, 2010 | %H:%M
Laissez une réponse

Commentaire :