Cuit-Cuit » Blog Archive » pour célébrer le printemps

pour célébrer le printemps

samedi avril 10, 2010

(qui se fait tout de même attendre sur les étals…)

Sur la page Facebook de Miam-Miam, B.V. (de Paris) salue la naissance de Cuit-Cuit par le commentaire suivant:

Chouette ! Enfin un blog où va y avoir autre chose que des recettes copiées-collées tendance branchouille. J’adore. Je dirais même plus : j’adhère. Y en a marre des verrines, des cuillères chinoises et autres cupcakes! On ne fait plus la cuisine, on joue à la dînette.

Pour répondre à sa demande et parce que c’est une recette que Sébastien, qui n’a pas vraiment le temps actuellement de participer à l’écriture de ce blog, apprécie particulièrement (Éric n’a pas beaucoup de temps non plus, mais il n’a pas eu l’occasion de donner son avis sur ce plat), voici la recette des Penne, asperges vertes, citron confit et poutargue.

asperges vertes vertesPrenez environ trois belles asperges vertes par personne, épluchez-les et coupez-les en sifflets de la taille des penne. Hachez de l’écorce de citron confit au sel: il en faut 1 cuiller à soupe pour 2.

Mettez une bonne quantité d’eau à bouillir, salez-la et jetez-y la quantité nécessaire de penne (environ 80g par personne). Remuez afin qu’elles ne collent pas et comptez environ 10 minutes de cuisson. Goûtez!

Dans une poêle assez grande pour contenir les pâtes, faites chauffer doucement un fond d’huile d’olive et y faire revenir doucement l’écorce de citron. Ajoutez les asperges et remuez à la spatule. Si jamais le feu était trop vif et que les asperges commencent à rissoler, n’hésitez pas à mouiller avec quelques cuillerées d’eau de cuisson des pâtes.asperges vertes vertes

Lorsque les pâtes sont encore franchement al dente (disons 1 minute avant la fin de leur cuisson complète), prélevez une petite louche d’eau de cuisson et ajoutez-la au contenu de la poêle. Passez les pâtes et ajoutez-les également dans la poêle. Terminez leur cuisson en les sautant avec la garniture. Normalement le citron apporte suffisamment de sel.

Ajoutez un (bon) filet d’huile d’olive, plutôt mûre que verte (il y a suffisamment d’amertume dans ce plat, surtout avec la poutargue) et versez dans le plat de service bien chaud. Poivrez et parsemez de copeaux de poutargue, ou râpez celle-ci sur les pâtes.

Laissez une réponse

Commentaire :